Conjoncture de l’emploi et du chômage au 2e trimestre 2008

Le recul de l’activité pénalise l’emploi

JPEG - 6.6 ko

Au 2e trimestre 2008, le PIB a diminué de -0,3 %, après avoir progressé de +0,4 % au 1er trimestre 2008. Ce repli de l’activité s’est accompagné d’un recul de l’emploi. Dans le secteur marchand non agricole, l’emploi salarié a baissé de -29 000 postes, après une hausse de +48 000 postes au 1er trimestre. L’industrie a continué de détruire des emplois (-15 000), et la construction d’en créer (+4 000), quoique sur un rythme beaucoup moins soutenu qu’aux trimestres précédents.

Dans le tertiaire, l’emploi a diminué ce trimestre (-18 000), sous l’effet de la très forte baisse de l’intérim (-49 000). Dans le secteur non marchand, le nombre de bénéficiaires de contrats aidés a poursuivi son repli au 2e trimestre 2008, avec -42 000 bénéficiaires après -13 000 au trimestre précédent.

L’emploi total dans l’ensemble de l’économie aurait ainsi reculé de -45 000 postes estimés au 2e trimestre, après +57 000 au 1er trimestre et un total de +359 000 postes sur l’ensemble de l’année 2007. De fin juin 2007 à fin juin 2008, les créations d’emploi total se sont établies à +165 000 et celles d’emploi salarié des secteurs concurrentiels à +188 000 postes.

D’après les estimations de l’Insee, le taux de chômage au sens du BIT est resté stable à 7,2 % de la population active en France métropolitaine au 2ème trimestre 2008, interrompant ainsi la baisse continue observée depuis début 2006. Dans la zone euro, le taux de chômage au sens du BIT s’est établi à 7,3 % au 2e trimestre 2008, soit 0,1 point de plus qu’au trimestre précédent. Enfin, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à l’ANPE toutes catégories confondues est resté globalement stable au 2e trimestre 2008.

- Premières Informations 2008-43.1 - Conjoncture de l’emploi et du chômage au 2e trimestre 2008 : Le recul de l’activité pénalise l’emploi