Conjoncture de l’emploi et du chômage au 2e trimestre 2009

La dégradation du marché du travail se poursuit malgré une reprise inattendue de l’activité

JPEG - 6.6 ko

La France a connu un rebond inattendu de son activité au trimestre 2009 (+0,3 %, après une baisse de -1,4 % au 1er trimestre 2009, comme au 4ème trimestre 2008). La dégradation s’est toutefois poursuivie sur le marché du travail en raison du délai d’entraînement usuel entre l’activité et l’emploi.

Dans le secteur marchand non agricole, les destructions d’emploi salarié sont restées importantes, bien qu’en ralentissement : -114 000 postes au 2ème trimestre, après -186 000 au trimestre précédent. Après avoir reculé de -234 000 postes en un an, du 1er trimestre 2008 au 1er trimestre 2009, l’emploi intérimaire s’est stabilisé ce trimestre. Hors intérim, les destructions d’emploi se sont accentuées dans le tertiaire (-53 000, après -37 000) et se sont poursuivies à un rythme à peu près inchangé dans la construction (-11 000), ainsi que dans l’industrie (-52 000).

Dans le secteur non marchand, le nombre de bénéficiaires de contrats aidés a légèrement diminué au 2e trimestre 2009 (-9 000).

Au total, l’emploi dans l’ensemble de l’économie aurait ainsi reculé de -101 000 postes estimés au 2ème trimestre, après -158 000 au trimestre précédent. D’après les estimations de l’Insee, le taux de chômage au sens du BIT pour la France métropolitaine a augmenté de +0,6 point au 2e trimestre (après +0,7 point au 1er trimestre), pour s’élever à 9,1 % de la population active.

Le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi, toutes catégories confondues, a de son côté poursuivi son augmentation (+198 000), après sa hausse record du 1er trimestre 2009 (+252 000). En zone euro, malgré la quasi-stabilisation de l’activité, le taux de chômage a poursuivi sa remontée pour s’établir à 9,3 % de la population active au 2ème trimestre 2009, soit 0,5 point de plus qu’au trimestre précédent.

- Premières Informations 2009-42.2 - Conjoncture de l’emploi et du chômage au 2e trimestre 2009 : La dégradation du marché du travail se poursuit malgré une reprise inattendue de l’activité