Conjoncture de l’emploi et du chômage au 2e trimestre 2006

Croissance et emploi à l’unisson

JPEG - 6.6 ko

Au 2e trimestre de 2006, le PIB accélère nettement : +1,2 %, après +0,4 % au 1er trimestre. Les créations d’emplois salariés prennent de l’ampleur et s’élèvent à +54 000 dans le secteur marchand non-agricole, après +28 000 au trimestre précédent.

Cette progression provient d’abord de celle de l’emploi du tertiaire marchand, qui bénéficie d’un rebond marqué de l’intérim. Les destructions d’emplois industriels se poursuivent à un rythme proche des trimestres précédents (-19 000), tandis que le rythme de créations d’emploi dans la construction reste soutenu (+11 000). Le nombre de bénéficiaires d’emplois aidés dans le secteur non-marchand reste stable, après le redressement enregistré au cours des deux trimestres précédents. L’emploi total accélère ainsi : +70 000 créations nettes d’emploi estimées, après +58 000 au trimestre précédent. Dans ce contexte, le chômage accentue son recul : -118 000 demandeurs d’emploi au sens du BIT, après -39 000 au trimestre précédent. Le taux de chômage en France recule ainsi à 9,0 % à la fin du 2e trimestre de 2006, après 9,5 % à la fin du 1er trimestre. Dans la zone euro, le taux de chômage continue de se replier à un rythme régulier : il s’établit à 7,8 % fin juin 2006, après 8,1 % fin mars.

- Premières Informations 2006-42.2 - Conjoncture de l’emploi et du chômage au 2e trimestre 2006 : Croissance et emploi à l’unisson