Changements organisationnels : la participation des salariés protège-t-elle du risque dépressif ?

JPEG - 9.3 ko

Les changements organisationnels ont concerné quatre salariés sur dix en 2013. Ils peuvent être un facteur d’insécurité pour les salariés, du public comme du privé, et contribuer à dégrader leur santé mentale. Les effets de ces changements dépendent beaucoup de la qualité de l’information des salariés et de leur consultation sur ces changements : 56 % des salariés ayant vécu un changement disent avoir reçu une information satisfaisante, et 17 % estiment avoir eu une influence sur les changements. Les salariés bien informés présentent moins souvent un symptôme dépressif que ceux qui ne l’ont pas été ; c’est encore plus vrai pour les salariés qui jugent avoir influencé les modalités du changement.

- Dares Analyses 2017-061 - Changements organisationnels : la participation des salariés protège-t-elle du risque dépressif ?

- Données à télécharger - Changements organisationnels : la participation des salariés protège-t-elle du risque dépressif  ?