Après un contrat aidé : le niveau de vie progresse

JPEG - 7.6 ko

Les adultes qui accèdent à un contrat ou un stage aidé ont au départ un faible niveau de vie et un risque de pauvreté élevé. Dans sept cas sur dix, leur situation financière s’améliore dans les cinq années qui suivent l’entrée en mesure. Plus l’insertion professionnelle est réussie à la sortie du dispositif, plus le niveau de vie augmente. Il reste toutefois encore inférieur à celui de l’ensemble des ménages.

Pour les jeunes, le passage dans un dispositif de la politique de l’emploi coïncide souvent avec le processus d’entrée dans l’âge adulte. Pour 80% d’entre eux, le niveau de vie progresse dans les années qui suivent l’entrée dans un dispositif. C’est encore plus net après un contrat de qualification. Plus fragiles, les jeunes passés par le programme TRACE connaissent des situations moins favorables. Qu’il s’agisse de logement, de transports ou de santé, les conditions de vie s’améliorent, même si de nombreuses difficultés persistent.

Premières Synthèses 2005-11.2 - Après un contrat aidé : le niveau de vie progresse