Après un CEC : Le retour à l’emploi classique passe souvent par le recrutement interne sur le même poste

JPEG - 7.6 ko

En mars 2003, quatre ans après la fin de leur contrat emploi consolidé (CEC), les bénéficiaires qui ont enchaîné un contrat emploi-solidarité (CES) puis un CEC se retrouvent dans deux cas sur trois en emploi. 19 % sont au chômage.

Souvent recrutés en interne sur le même poste, les chances d’insertion dans l’emploi classique sont supérieures pour les personnes ayant effectué leur CEC au sein d’une collectivité territoriale ou d’un établissement public. Les seniors et les moins diplômés ont plus de difficultés à se réinsérer. Après le CEC, les conditions de vie s’améliorent : pour six personnes sur dix, le revenu augmente au cours des quatre années qui suivent la sortie. Mais, même si l’insertion professionnelle est réussie, le niveau de vie reste bien inférieur à celui de l’ensemble des ménages. Les difficultés perdurent, notamment pour les seniors, plus souvent touchés par le chômage ou l’inactivité. Ils sont encore un tiers à vivre sous le seuil de pauvreté.

Premières Synthèses 2005-41.1 - Après un CEC : Le retour à l’emploi classique passe souvent par le recrutement interne sur le même poste