Activité et conditions d’emploi de la main-d’œuvre au 3e trimestre 2007 - Résultats provisoires

JPEG - 6.6 ko

Dans l’ensemble des entreprises des secteurs principalement marchands hors agriculture (1), les effectifs salariés augmentent de 0,2 % sur le troisième trimestre 2007 et de 1,6 % sur un an.

Dans les entreprises de dix salariés ou plus de l’ensemble de l’économie hors agriculture et hors emplois publics, l’indice du salaire mensuel de base progresse de 0,7 % au troisième trimestre 2007 et de 2,6 % sur un an. Les prix (pour l’ensemble des ménages et hors tabac) progressent de 0,2 % au cours du trimestre et de 1,4 % entre septembre 2006 et septembre 2007 (2).

L’indice du salaire horaire de base des ouvriers (SHBO) y progresse pour sa part de 0,9% au cours du troisième trimestre 2007 et de 2,8 % sur un an.

La durée hebdomadaire collective moyenne du travail y est de 35,6 heures à la fin du mois de septembre 2007

- Premières Informations 2007-47.2 - Activité et conditions d’emploi de la main-d’œuvre au 3ème trimestre 2007 - Résultats provisoires


(1) Cette estimation d’emploi, réalisée par l’Insee à partir des résultats de l’enquête trimestrielle ACEMO et à partir des déclarations mensuelles des entreprises de travail temporaire adressées à l’Unedic pour l’emploi intérimaire, porte sur l’ensemble des entreprises de toutes tailles et de toutes activités hors agriculture, administrations, éducation, santé et action sociale. Ce champ représente environ 16 millions de salariés sur un total d’environ 23 millions. L’enquête trimestrielle ACEMO couvre pour sa part les entreprises de 10 salariés ou plus de ces secteurs, mais également les secteurs principalement non marchands, hors emplois publics.

(2) Il s’agit de l’indice des prix à la consommation hors tabac pour l’ensemble des ménages. Cet indice est retenu du fait de la prépondérance accordée au salaire mensuel de base de l’ensemble des salariés. Les décisions de relèvement du SMIC sont, elles, fonction de l’indice du salaire horaire de base des ouvriers et de l’augmentation de l’indice mensuel des prix à la consommation - hors tabac - pour les seuls ménages urbains dont le chef est employé ou ouvrier (+0,1 % sur le trimestre et +1,5 % de septembre 2006 à septembre 2007).