Accompagnement des jeunes diplômés demandeurs d’emploi par des opérateurs privés de placement : les enseignements d’une évaluation

GIF - 3.9 ko

De 2007 à 2009, le ministère chargé de l’emploi a confié, sur certains territoires, l’accompagnement vers l’emploi de jeunes demandeurs d’emploi de niveau Bac+2 minimum à des opérateurs privés de placement (OPP) des secteurs marchand et non marchand. Cet accompagnement renforcé a fait l’objet d’une évaluation reposant sur un processus d’orientation aléatoire des jeunes éligibles vers la prestation.

À l’horizon de 8 mois, l’accompagnement par les OPP pris dans leur ensemble a augmenté significativement la proportion de jeunes occupant un CDD d’au moins 6 mois. La hausse a été particulièrement marquée pour les jeunes qui n’avaient pas d’emploi au moment de leur orientation vers l’OPP. L’impact de cet accompagnement a été en outre hétérogène : il est supérieur pour les hommes, les plus diplômés et pour ceux pris en charge par des opérateurs du secteur marchand.

À un horizon plus lointain (16 ou 20 mois), l’accompagnement par les OPP n’a plus eu d’impact statistiquement significatif sur le taux d’emploi comme sur le taux d’emploi durable, ce qui laisse à penser que l’intervention des OPP a principalement eu pour effet d’accélérer l’accès à l’emploi des bénéficiaires. Par ailleurs, l’évaluation a mis en évidence des effets d’éviction à court terme : pour certains métiers recherchés essentiellement par des jeunes diplômés, l’accès plus rapide à l’emploi durable des jeunes pris en charge par les OPP s’est effectué en large partie au détriment des jeunes non accompagnés.

- Dares Analyses 2011-094 - Accompagnement des jeunes diplômés demandeurs d’emploi par des OPP