L’individualisation des hausses de salaire de base en 2004

près de six salariés sur dix concernés

JPEG - 7.6 ko

Dans les entreprises privées non agricoles de 10 salariés ou plus, 86 % des salariés ont bénéficié d’une hausse de salaire en 2004. Plus les entreprises sont grandes, plus cette proportion est élevée.

es salaires de base ont augmenté de 2,5 %, dont 0,9 point sous forme d’augmentations individualisées. Les revalorisations catégorielles de salaires sont plus homogènes qu’antérieurement.

En 2004, comme en 2003, les deux tiers des salariés augmentés ont bénéficié d’augmentations individualisées, qu’elles soient accompagnées ou non d’augmentations générales. Toutefois, ceux qui n’ont bénéficié que d’augmentations individualisées sont proportionnellement moins nombreux qu’en 2003.

En cas de négociations salariales, les augmentations de salaires sont plus élevées, mais sans modifier véritablement la part des augmentations individualisées. Lorsque les négociations débouchent sur un accord salarial, les augmentations individualisées ont un poids plus faible qu’en l’absence d’accord.

- Premières Synthèses 2006-09.1 - L’individualisation des hausses de salaire de base en 2004 : près de six salariés sur dix concernés