Emploi industriel : le dernier creux conjoncturel sans influence sur la tendance des gains de productivité

La baisse de l’emploi industriel depuis 2000 n’est pas le reflet d’un phénomène de désindustrialisation « aggravé ».

L’emploi manufacturier ne s’est pas comporté différemment des précédentes phases de ralentissement économique.

Dans l’ensemble de l’industrie, l’emploi baisse de -130 000 emplois entre 2000 et 2003 contre -480 000 emplois entre 1989 et 1993. S’il semble avoir mieux résisté au récent infléchissement de la conjoncture, c’est que celui-ci a été moins prononcé qu’en 1993. Le dernier ralentissement économique n’aurait donc pas eu d’effets structurels notables sur les gains de productivité manufacturiers.

- 2005-16.4 - Emploi industriel : le dernier creux conjoncturel sans influence sur la tendance des gains de productivité