Santé et itinéraire professionnel (Sip)

L’enquête Santé et itinéraire professionnel (Sip), conçue par la Drees et la Dares et réalisée en deux vagues (2006 et 2010), explore les liens entre les problèmes de santé et les parcours professionnels et conditions de travail.

Genèse de l’enquête

Un rapport réalisé en 2003 par le Centre d’études de l’emploi (CEE) a conduit la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees) et la Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares) au constat suivant : les outils statistiques disponibles abordaient rarement de façon combinée les questions de conditions de travail et d’emploi et les questions de santé. Les rares opérations qui ont pu recueillir de façon équilibrée des données sur les deux champs présentaient des limites importantes. Il a donc été décidé de réaliser une enquête longitudinale en population générale ayant pour objectif premier de faire progresser la connaissance sur les interactions entre le travail, l’emploi et la construction ou l’altération de la santé : c’est l’enquête Santé et itinéraire professionnel (Sip), dont la première vague a eu lieu fin 2006-début 2007 et la seconde fin 2010.

Objectifs de l’enquête

L’enquête Sip vise d’une part à mieux connaître les déterminants de la santé liés aux conditions de travail et aux parcours professionnels : comment les conditions physiques et organisationnelles du travail, les expositions aux risques, les discontinuités et les ruptures du parcours professionnel contribuent-elles, dans la durée, à construire, à préserver ou à fragiliser leur état de santé ?

L’enquête devrait d’autre part permettre de repérer l’impact de l’état de santé sur le parcours professionnel des personnes, les aléas de carrière ou les discriminations éventuelles qu’elles ont pu rencontrer : en quoi des événements de santé, qu’ils soient déterminés ou non par l’environnement professionnel, induisent-ils des ruptures ou au contraire sont-ils compatibles avec une continuité de l’itinéraire professionnel, en fonction des ressources individuelles et collectives dont disposent les personnes ? Là aussi, il est important de prendre en compte d’éventuels décalages temporels.

Un objectif complémentaire a été fixé pour la vague 2010 : disposer, conformément aux recommandations intermédiaires du Collège d’expertise sur le suivi statistique des risques psychosociaux au travail, d’une observation des risques psychosociaux encourus par l’ensemble de la population active occupée au moment de l’enquête.

Thèmes abordés

L’enquête, réalisée en face à face, principalement à l’aide d’un ordinateur portable, a abordé différents thèmes :

  • L’enfance et les études : les grandes caractéristiques et les événements marquants de la vie privée au cours de l’enfance et dans la vie adulte, ainsi que les déménagements liés à la vie professionnelle ;
  • L’emploi et le travail : les épisodes successifs de l’itinéraire professionnel .emploi, chômage ou inactivité), les principaux changements de travail et de conditions de travail, le travail actuel (contraintes temporelles, nuisances, dimension collective du travail, autonomie, moyens de travail, type de reconnaissance ou son absence) et l’appréciation globale des enquêtés sur leur itinéraire professionnel ;
  • Les activités sociales, actuelles et antérieures, ainsi que le sentiment d’isolement ;
  • Les revenus du ménage ;
  • La santé : les événements de santé, passés ou actuels (maladies, accidents, handicaps), leur interaction avec l’itinéraire professionnel et leur reconnaissance administrative (affections de longue durée, mise en inaptitude / en invalidité), la santé physique actuelle perçue, ainsi qu’un relevé d’éléments sur la santé mentale, les gênes fonctionnelles, douleurs et restrictions d’activités au moment de l’enquête.

Dans le questionnaire de la vague 2010, les enquêtés étaient réinterrogés sur les caractéristiques du travail et de la santé au moment de l’enquête ; les risques psychosociaux faisaient l’objet d’une interrogation approfondie. Ils étaient également interrogés succinctement sur les principaux événements vécus entre 2006 et 2010 concernant leur situation professionnelle, leur santé et leur vie privée.

L’échantillon complémentaire a été interrogé exclusivement sur le volet travail et sur les aspects de la santé pouvant être impactés par les risques psychosociaux.

Méthodologie

Champs et échantillons

L’enquête a été effectuée auprès d’individus vivant en ménage ordinaire en France métropolitaine. Les individus étaient âgés de 20 à 74 ans en 2006 et ont été interrogés quelle que soit leur situation vis-à-vis du marché du travail (actifs occupés, chômeurs ou inactifs, retraités, etc).

Près de 14 000 entretiens ont été réalisés en 2006. La vague 2010 visait à réinterroger l’ensemble des personnes interrogées en 2006. Dans les faits, 11 000 personnes ont pu être réinterrogées.

Pour satisfaire l’objectif complémentaire concernant les risques psychosociaux, un échantillon complémentaire de personnes actives d’au moins 16 ans vivant en ménage ordinaire en France métropolitaine a été constitué. Environ 2 500 personnes ont répondu.

Caractéristiques de la collecte

La vague 2006 de l’enquête Sip s’appuyait sur un questionnaire informatisé (Capi), une grille biographique et un auto-questionnaire papier. La grille biographique permettait de reconstituer l’itinéraire professionnel de l’individu et de situer dans le temps certains événements marquants de sa vie familiale et privée (déménagements, naissance d’enfants, etc.). L’entretien se poursuivait par la description et la saisie dans le questionnaire informatisé de chaque phase : emplois longs, courts, chômage ou inactivité. À chaque étape décrite, un lien était fait avec l’état de santé. Si l’enquêté déclarait une maladie, un handicap ou un accident, un ensemble de questions relatives à ces problèmes de santé étaient posées à l’enquêté à la suite de l’itinéraire professionnel. Au terme de l’entretien mené par l’enquêteur, l’enquêté se voyait proposer un auto-questionnaire portant notamment sur ses pratiques en matière de consommation d’alcool et de tabac, qu’il devait remplir et renvoyer ultérieurement.

La vague 2010 de l’enquête Sip se déroule intégralement sous Capi. Après un entretien en face à face avec un enquêteur, un auto-questionnaire sous Capi avec casque audio est soumis à l’enquêté ; il comporte les mêmes questions de santé qu’en 2006 ainsi que quelques questions sur des risques psychosociaux (expositions à des violences notamment).

Questionnaires

Vague 2010
Le questionnaire Sip 2010
Les instructions aux enquêteurs Sip 2010

Vague 2006
Le questionnaire principal Sip 2006
La grille biographique Sip 2006
L’aide mémoire grille biographique Sip 2006
L’autoquestionnaire complémentaire Sip 2006
Les instructions générales aux enquêteurs Sip 2006
Les instructions détaillées aux enquêteurs Sip 2006

Pour en savoir plus sur la méthodologie de l’enquête

Bibliographie des travaux réalisés à partir de l’enquête Sip

Bibliographie des travaux réalisés à partir de l’enquête Santé et itinéraire professionnel (Sip)

Manifestations et colloques autour de l’enquête Sip

Contacts

. Dares : Corinne Mette
. Drees : Thomas Barnay

Collège d’expertise sur le suivi statistique des risques psychosociaux au travail