Créateurs d’entreprise ayant bénéficié de l’Aide aux chômeurs créateurs et repreneurs d’entreprise (Accre)

En septembre 2006, la Dares a mené une enquête auprès des créateurs d’entreprise ayant bénéficié de l’Aide aux chômeurs créateurs et repreneurs d’entreprise (Accre) au deuxième trimestre 2004. L’objectif de l’enquête était de recueillir des informations sur le devenir professionnel des créateurs aidés dans les deux ans et demi qui suivent l’attribution de l’aide, sur les raisons éventuelles de leur échec et sur leurs perspectives, ainsi que sur leurs motivations lors de la création. L’enquête devait également permettre d’appréhender l’accompagnement dont le créateur a bénéficié ainsi que le rôle du service public au cours du processus de création.

Un échantillon de 2 500 bénéficiaires de l’Accre au deuxième trimestre 2004 a été interrogé par téléphone par la société ISL en septembre 2006. Chaque interview a duré entre 15 et 25 minutes.

Le questionnaire était structuré en trois modules :

  • Un module commun à l’ensemble des créateurs comportant des questions sur les motivations et les conditions de la création, les embauches éventuellement réalisées par le créateur, les aides et l’accompagnement dont il avait bénéficié ainsi que sur le rôle de l’État et des organismes publics concernés.
  • Un module à destination des créateurs toujours à la tête de leur entreprise, comportant des questions sur l’adéquation entre le projet initial et la situation actuelle.
  • Un module à destination des créateurs qui ont quitté la tête de leur entreprise, comportant des questions sur les motifs de cessation et la situation actuelle.

Les informations sur les caractéristiques socio-démographiques des créateurs (âge, niveau de formation, qualification, situation avant la création…) étaient fournies par les formulaires administratifs de demande d’Accre exploités annuellement par la Dares.

La situation du créateur au moment de l’enquête (était-il ou non encore à la tête de son entreprise ?) était inconnue à l’origine. C’est donc en cours d’enquête que cette information a été recueillie, ce qui a nécessité un plan de sondage en deux étapes. Au total, 18% des créateurs se sont avérés ne plus être à la tête de leur entreprise au moment de l’enquête.

L’exploitation de l’enquête a fait l’objet de trois publications :
- Document d’études 2008-136 - Enquête auprès des créateurs ou repreneurs d’entreprise ayant bénéficié de l’ACCRE en 2004

- Premières synthèses 2008-09.1 - Le devenir des créateurs d’entreprise bénéficiaires de l’ACCRE en 2004 (15/02/2008)

- Premières synthèses 2008-09.2 - Les bénéficiaires de l’ACCRE jugent l’accompagnement à la création d’entreprise : des motifs de satisfaction mais encore des attentes (15/02/2008)